– Lundi, le 25 janvier 2021

accueil
Barrage du Rapide-Blanc
Barrage de La Trenche
L'église
La coopérative
L'école
Le curling
Le ski
Lac Croche
Quelques rues
La gare
Familles
Autres photos
Coin nostalgique
Articles de journaux
Gîte RB
La Tuque
Pionniers Desbiens
Nouvelle-France
New France
Envoyez vos photos
Jouer la chanson

Paul DesbiensPaul Desbiens, propriétaire
Paul Desbiens est un résident d'Ottawa et il vous souhaite une bonne visite de ce site, tout en vous invitant à lui envoyer la version électronique ou papier de vos photos. Il peut être contacté à l'adresse suivante: paul.desbiens@rogers.com. Paul est le cinquième d'une lignée de sept enfants de feu Jean-Joseph Desbiens, ancien chef mécanicien du village et feu Gabrielle Cinq-Mars.

Ce site Internet vise la renaissance virtuelle du Rapide-Blanc qui avait une population d'environ 250 personnes et il y avait une cinquantaine de maisons. Toutes ces maisons étaient la propriété de la Shawinigan Water and Power qui fut nationalisée en 1962.

Ce village de compagnie était muni de toutes les infrastructures modernes incluant l’électricité, l’eau courante, les égouts, une école, une coopérative-magasin général, un bureau de poste, deux églises, un curling, un atelier à bois, un garage, une auberge, un bâtiment-résidence pour les ouvriers de passage, une patinoire, un terrain de jeu, un centre de ski et un service de navette vers un lac à 5 km pour la baignade communautaire. Bref, il y avait une joie de vivre exceptionnelle dans cet oasis de paix.

En 1972, c'est la fermeture de ce magnifique village. Aujourd'hui il ne reste plus que sept maisons, les autres ayant été détruites. La construction d'un pont au-dessus du barrage de La Trenche permet maintenant de desservir et maintenir quotidiennement les barrages Rapide-Blanc et La Trenche à partir de La Tuque. C'est ce qui amena l'Hydro Québec à réduire considérablement les effectifs et bâtiments.

Le petit village du Rapide-Blanc a été immortalisé par Oscar Thiffault dans les années cinquante par la très populaire chanson “Le Rapide-Blanc” que vous pouvez faire jouer en appuyant sur le bouton « Chanson » à gauche.

Remerciement: Ce site internet a été conçu par Guillaume Ricard de Québec, un diplômé en multimédia du collège de Jonquière : www.gricard.com.


Bel article Wikipedia sur le barrage et le village : cliquer ici



Histoire du Rapide-Blanc

À ce jour, près de 255,000 visiteurs ont franchi la porte de ce site Internet sur le Rapide-Blanc après douze ans en opération. Merci à plus d’une douzaine d’anciens résidents qui ont contribué au succès de ce projet.

J’ai pensé que le temps était venu de créer une histoire réelle, basée sur une recherche historique à partir des autochtones qui ont séjourné dans cette région du Québec bien avant l’homme blanc et passer ensuite à l’histoire plus récente de l’arrivée des jésuites, la traite des fourrures, la venue du chemin de fer, la colonisation et l’industrialisation de la Haute-Mauricie. Le récit prend une couleur bien particulière avec les nombreux témoignages d’anciens résidents du Rapide-Blanc dans un magnifique village que l’on pourrait qualifier d’oasis de paix et de bonheur dans un coin très isolé de la grande forêt laurentienne.

Voici donc l’accès à ce récit qui devrait animer toute une série de souvenirs de votre enfance et vous montrer également l’évolution de la société québécoise et canadienne au siècle dernier. Pour accéder au livre format PDF il est recommandé d'utiliser l'un des navigateurs Safari, Chrome, Firefox ou Microsoft Edge et cliquer ici.



Reportage de TVA

TVA a fait un reportage sur le projet de rénovation de 613 millions de dollars de la Centrale de Rapide-Blanc. Voici le lien pour ce reportage : https://www.tvanouvelles.ca/2020/07/14/peche-a-la-pitoune-en-haute-mauricie



Hydro-Québec investira 613 millions de dollars dans le barrage du Rapide-Blanc!

Le barrage du Rapide-Blanc

Hydro-Québec a annoncé qu'elle investira un montant de 613 millions de dollars dans la réfection de la centrale du Rapide-Blanc. Cet investissement, qui s'échelonnera sur une période de 7 ans, permettra la création d'une centaine d'emplois en plus d'amener des retombées économiques qui sont estimées à 80 millions de dollars.

- Voyez l'article complet sur le site de L'Écho de la Tuque

Hydro-Québec vient de mettre en place un excellent site Internet sur ce projet de réfection de la centrale. Voici le lien pour le consulter : https://www.hydroquebec.com/projets/rapide-blanc/



Reportage TV 5 sur le Rapide-Blanc

Le reportage a été diffusé et à titre de référence, voici un accès à l’article de Michel Scarpino sur ce sujet dans l’Hebdo du St. Maurice qui contient de belles photos d’archives d’Hydro Québec : http://www.lhebdodustmaurice.com/actualites/societe/2016/11/22/le-village-disparu-de-rapide-blanc-au-petit-ecran.html

Monsieur Scarpino avait également produit des articles dans l’Écho de La Tuque :



Réunion des anciens du Rapide-Blanc, 17 août 2013 :

Par une radieuse journée d’été, pas moins de 65 personnes venant de tous les coins du Québec et de l’Ontario, ont convergé vers le Rapide-Blanc et ils ont pu constater le magnifique travail de réaménagement des routes menant au village. Ils ont pu également fraterniser devant et à l’intérieur de la maison jumelée.

Sur le coup de 11h, le maître de cérémonie, Paul Desbiens, prononça quelques mots de bienvenue et il fit venir à l’avant, divers participants qui ont pu raconter quelques anecdotes et présenter leurs familles.

Voici donc les photos : cliquer ici

Voici aussi une liste de participants : cliquer ici

L'Écho de La Tuque a publié un article sur la réunion, Retrouvailles : consultez-le ici


Le Rapide-Blanc et ses habitants de 1930 à 1971 : Cliquez ici




257672 visites
 
Mise à jour :
10 janvier 2021
 
       
Copyrights © 2005-21 Le Rapide-Blanc   —   Idée originale de Paul Desbiens, conception du site par Guillaume Ricard .